* *

Texte à méditer :  Car quoi de plus excusable que la violence pour faire triompher la cause opprimée du droit ?  Alexis de Tocqueville
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La discussion
 "On se représente bien assez souvent les relations entre les hommes à peu près comme la relation entre des boules de billard : ils se heurtent et s'écartent à nouveau. Ils essaient, dit-on, un mode d' « interaction » les uns avec les autres. Mais la figure que fait apparaître cette rencontre entre individus, les « phénomènes d’interdépendance » sont tout autre chose qu'une telle « interaction » de substances, une pure addition de mouvements de rapprochement et d'éloignement. Que l'on songe par exemple à un cas de relation humaine assez simple, une conversation : une personne parle ; l'autre lui répond. La première répond à son tour. Et l'autre répond à nouveau. Si nous considérons non pas chaque proposition ou réplique prise isolément, mais le dialogue dans son ensemble, la suite des idées enchaînées les unes aux autres, progressant dans une perpétuelle interdépendance, nous sommes en présence d'un phénomène qui ne peut se ramener ni au principe physique de l'interaction entre des boules ni au principe physiologique du rapport entre excitation et réaction. Les pensées de l'un comme l'autre des deux interlocuteurs peuvent se modifier au cours du dialogue. Il peut arriver par exemple qu'un accord s'établisse entre eux au fil de la conversation. Il peut arriver que l'un persuade l'autre. Ce dernier s'assimile alors au premier. Il s'intègre à l'édifice de la pensée individuelle du premier. Il modifie cet édifice, et il se modifie en même temps lui-même par cette intégration à un autre système de pensée individuel. Il n'en va pas différemment lorsque la conversation vient confirmer, voire renforcer une opposition. Les pensées de l'un s'intègrent alors comme pensées adverses au dialogue intérieur de l'autre et lui font ainsi développer les siennes.
 L'originalité de ce phénomène d'imbrication réside en ceci qu'au cours de son déroulement chez chacun des partenaires des pensées qui n'existaient pas auparavant se forment, ou que des pensées qui existaient se développent. L'orientation et le mode de formation ou transformation des pensées ne s'expliquent toutefois pas uniquement par la structure individuelle de l'autre, mais par la relation entre les deux. Et c'est précisément cela, le fait que les hommes se modifient mutuellement dans et par la relation des uns aux autres, qu'ils se forment et se transforment perpétuellement dans cette relation, qui caractérise le phénomène d'interpénétration en général."
 
Norbert Elias, "La société des individus", 1939, tr. fr. Jeanne Étoré, in La société des individus, Pocket, 1997, p. 61-62.


  "La tradition rationaliste occidentale, qui nous vient des Grecs, est celle de la discussion critique : elle consiste à examiner et à tester les propositions ou les théories en essayant d'en produire la réfutation. Il ne faut pas voir dans ce processus une méthode de démonstration qui permettrait, en dernière analyse, d'établir la vérité ; et il ne s'agit pas non plus d'une démarche aboutissant nécessairement à la formation d'un consensus. Son intérêt vient plutôt de ce que la discussion permet aux divers interlocuteurs de modifier, peu ou prou, leur sentiment et, au terme de cet échange, d'être devenus plus avisés.
  On prétend souvent que la discussion n'est possible qu'avec des partenaires qui tiennent un même langage et souscrivent aux mêmes hypothèses fondamentales. Or ce n'est pas vrai. Il suffit seulement d'être disposé à apprendre auprès de l'interlocuteur avec lequel on discute, ce qui implique le désir réel de comprendre le message que celui-ci veut faire passer. Et lorsque cette disponibilité existe, la fécondité du débat est d'autant plus grande que les participants viennent d'horizons différents. L'intérêt d'une discussion est donc fonction, dans une large mesure, de la diversité des conceptions qui s'y affrontent."
  
Karl Popper, Conjectures et réfutations, 1963, tr. fr. Michelle-Irène et Marc B. de Launay, Payot, 1994, p. 513-514.
 

Date de création : 21/06/2012 @ 16:18
Dernière modification : 08/10/2012 @ 13:02
Catégorie :
Page lue 4700 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^