* *

Texte à méditer :   De l'amibe à Einstein, il n'y a qu'un pas.   Karl Popper
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
L'histoire nous fait-elle revivre le passé ?

  "Dans la réalité qui n'a pas encore été élaborée de façon scientifique, et donc dans la continuité hétérogène, la singularité de tout objet, que nous appelons aussi son individualité, est liée à son caractère intuitif, c'est-à-dire qu'elle nous est immédiatement donnée dans une intuition. C'est pourquoi, quand il s'agit de la représentation d'une individualité, on estimera que c'est la reproduction de l'intuition individuelle qui la réalise au mieux.
  L'historien tente de ce fait de nous rendre à nouveau présent le passé dans son individualité au moyen de l'intuition, et il ne le peut qu'en nous permettant de revivre dans une certaine mesure l'événement unique dans son cours individuel. Il est certes astreint dans sa représentation, ainsi que toute science, à l'emploi de termes qui ont une signification générale, et à l'aide desquels ne pourra donc jamais naître directement une image intuitive de la réalité. Mais il engagera en fait parfois son lecteur ou son auditeur à se figurer intuitivement par l'imagination quelque chose qui, quant à son contenu, dépasse largement celui des significations lexicales générales ; et il s'efforcera par conséquent, grâce à une certaine combinaison de significations lexicales, de conduire l'imagination dans la direction qu'il souhaite, en lui laissant la plus petite latitude de variation possible sur les images à reproduire. Que cela soit possible, toute œuvre poétique le démontre, puisqu'elle est elle aussi astreinte à utiliser des mots qui possèdent des significations générales, et excite cependant l'imagination à se figurer des images intuitives.
  Le fait que l'individualité d'une réalité puisse être traduite en une représentation à l'aide d'imaginations intuitives explique d'abord que l'on ait si souvent placé l'histoire dans un rapport particulièrement étroit avec l'art, ou que l'on ait même tout simplement voulu l'identifier avec celui-ci. Car cet aspect de l'histoire est effectivement proche de l'activité artistique dans la mesure où toutes deux ont pour but d'inciter notre imagination à produire une intuition. Mais en disant ceci, on en a aussi fini avec la parenté de l'histoire et de l'art, et on peut montrer que celle-ci ne peut pas signifier grand-chose en ce qui concerne l'essence de la science historique : premièrement, en effet, l'intuition, quand elle est purement artistique, se distingue essentiellement de celle que produit l'historien ; et deuxièmement, les éléments intuitifs ne peuvent avoir qu'une signification logiquement secondaire dans l'histoire entendue comme science."

 

Heinrich Rickert, Science de la nature et science de la culture, 1899, IX, tr. fr. Anne-Hélène Nicolas, Gallimard nrf, 1997, p. 107-108.

 

Retour au menu sur l'histoire


Date de création : 15/09/2015 @ 14:13
Dernière modification : 15/09/2015 @ 14:13
Catégorie :
Page lue 4238 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^