* *

Texte à méditer :  Je vois le bien, je l'approuve, et je fais le mal.  Ovide
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
Valeur de la production

  "Les économistes additionnent la valeur de tous les produits et services de tous les genres – aucune dis­tinction entre services publics et services privés. Les nuisances et leur palliatif y figurent au même titre que la production de biens objectivement utiles. « La pro­duction d'alcool, de comics, de dentifrice ... et de fusées nucléaires y éponge l'absence d'écoles, de routes, de piscines. » (Galbraith.)
  Les aspects déficitaires, la dégradation, l'obsoles­cence n'y figurent pas – s'ils y figurent, c'est positivement ! Ainsi les prix de transport au travail sont comptabilisés comme dépense de consommation ! C'est l'abou­tissement chiffré logique de la finalité magique de la production pour elle-même : toute chose produite est sacralisée par le fait même de l'être. Toute chose produite est positive, toute chose mesurable est positive. La baisse de la luminosité de l'air à Paris de 30 % en cinquante ans est résiduelle et inexistante aux yeux des compta­bles. Mais si elle résulte en une plus grande dépense d'énergie électrique, d'ampoules, de lunettes, etc., alors elle existe, et du même coup elle existe comme surcroît de production et de richesse sociale ! Toute atteinte res­trictive ou sélective au principe sacré de la production et de la croissance provoquerait l'horreur du sacrilège (« Nous ne toucherons pas à une vis de Concorde ! »). Obsession collective consignée dans les livres de comptes, la productivité a d'abord la fonction sociale d'un mythe, et pour alimenter ce mythe, tout est bon, même l’inver­sion de réalités objectives qui y contredisent en chiffres qui le sanctionnent."

 

Jean Baudrillard, La Société de consommation, 1970, Folio essais, 2003, p. 45-46.

 

Retour au menu sur la société et les échanges


Date de création : 28/05/2020 @ 12:40
Dernière modification : 28/05/2020 @ 12:40
Catégorie :
Page lue 880 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^