* *

Texte à méditer :  Time is money.
  
Benjamin Franklin
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
La vérité
N'oubliez pas de cliquer sur les liens des différentes problématiques, afin d'accéder à un choix de textes relatifs à cette problématique particulière.

I. Définition de la vérité
 

- Qu'est-ce qu'une vérité mathématique ?

- A quel type de vérité nous conduit la réflexion philosophique ?

- Exactitude et vérité : ces deux notions se recouvrent-elles ?

- N'y a-t-il de vrai que le vérifiable ?

- Peut-il y avoir des vérités partielles ?
 

1. Vérités de raison et vérités de fait

2. Les propriétés de la vérité
 

 

- La rigueur d'un raisonnement suffit-elle pour garantir la vérité ?
- Suffit-il de constater pour atteindre la vérité ?

 

- Le dialogue est-il le chemin de la vérité ?
- La discussion est-elle source de vérité ?


2. Le doute

 

- La recherche de la vérité peut-elle se passer du doute ?
- Quelle idée le sceptique se fait-il de la vérité ?

- Douter, est-ce renoncer à la vérité ?
- Y a-t-il un bon usage du doute ?

- Le doute est-il une manifestation de la liberté de l'esprit ?
- Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?
- Le doute est-il un échec de la raison ?
- Peut-on douter de tout ?
- Le doute est-il nécessaire au progrès ?

 

2. Qui peut rechercher la vérité ?
 

3. Les obstacles à la recherche de la vérité
 

- Le langage peut-il être un obstacle à la recherche de la vérité ?
- Quels sont les obstacles à la prise de conscience de la réalité ?
- Pourquoi la reconnaissance de la vérité rencontre-t-elle parfois des obstacles ?

- Commenter cette affirmation d'un philosophe : « les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ».
- La diversité des opinions nous empêche-t-elle d'atteindre la vérité ?
- L'imagination est-elle l'ennemie de la vérité ?
 

 

- Comment la vérité se reconnaît-elle ?
- À quels signes et comment reconnaissons-nous la vérité ?
- À quoi reconnaît-on la vérité ?
- La vérité est-elle un produit de la raison ?
- Toute vérité est-elle vérifiable ?
- Ce qui est vrai est-il toujours vérifiable ?
- Fournir un exemple, est-ce constituer une preuve ?
- Peut-on connaître la vérité par des signes ?
- À quelles exigences doit-on satisfaire pour pouvoir affirmer : « Ce que je dis est vrai » ?
- Comment la vérité se reconnaît-elle ?
- L'expérience immédiate est-elle source de vérité ?
- L'expérience est-elle source de vérité ?
- Suffit-il de s'en tenir aux faits pour être dans le vrai ?
 

1. Qu'est-ce que prouver ?


- Qu'est-ce que prouver ?
- Que peut prouver un exemple ?
- L'expérience peut-elle servir de preuve ?
- Que peut une preuve contre un préjugé ?
- La certitude dépend-elle de la preuve ?
- La logique a-t-elle d'autres fins que la preuve ?

 

2. L'évidence, la certitude

 

- De quoi peut-on être certain ?

- L'évidence est-elle un critère de vérité ?

- Peut-on nier l'évidence ?

- Ce qui « crève les yeux » est-il toujours vrai ?

- Tout ce qui est évident est-il vrai ?

- La certitude d'avoir raison est-elle un indice suffisant de vérité ?

- Suffit-il d'être certain pour être dans le vrai ?

- Suffit-il d’être certain pour avoir raison ?

- Être certain, est-ce être dans le vrai ?

- Devons-nous nous méfier de nos certitudes ?

- La certitude est-elle une mauvaise marque de vérité ?

- Puis-je être sûr de ne pas me tromper ?

- Peut-on être sûr d'avoir raison ?

- Commenter cette affirmation d'un philosophe : « les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ».

 

- Faut-il tout démontrer ?

- Toute vérité est-elle démontrable ?

 - Une vérité démontrée est-elle définitivement établie ?
- Démontre-t-on pour convaincre ou pour établir une vérité ?

- Y a-t-il d'autres moyens que la démonstration pour établir une vérité ?

 - La cohérence est-elle la norme de la vérité ?

- La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?

- La cohérence d'un discours est-elle le critère de sa vérité ?

- Peut-on dire que tout ce qui est logique est vrai ?

- Peut-on dire que tout ce qui est vrai est logique ?
- La rigueur d'un raisonnement suffit-elle pour garantir la vérité ?


- L'accord avec autrui au niveau du discours est-il un critère suffisant de vérité ?

- La vérité est-elle fille de la discussion ou fille de la sympathie ?

- Le respect des convictions d'autrui est-il compatible avec la certitude d'être dans le vrai ?

 

 

IV. La vérité est-elle absolue ou relative ?
 

- Y a-t-il une ou plusieurs vérités ?
- Que faut-il entendre par « vérité objective » ?
- La diversité des opinions rend-elle vaine la recherche de la vérité ?

- La diversité des opinions nous empêche-t-elle d'atteindre la vérité ?
- Peut-on choisir sa vérité ?
 

a. Vérités scientifiques et vérités morales
 
b. Les vérités empiriques
 

2. Y a-t-il des vérités premières, indiscutables ?

 

- Y a-t-il des vérités premières ?
- Peut-il y avoir des vérités premières ?
- Y a-t-il des vérités indiscutables ?

- Toute vérité est-elle indiscutable ?
- Y a-t-il des vérités indubitables ?

 

3. La vérité a-t-elle une histoire ?

 

- Y a-t-il des vérités immuables ?
- Y a-t-il des vérités indiscutables ?
- Y a-t-il des vérités indubitables ?
- Y a-t-il des vérités définitives ?
- La vérité peut-elle changer ?
- Qu'est-ce qu'une vérité qui change avec le temps ?
- La vérité a-t-elle une histoire ?

- Le vrai a-t-il une histoire ?

- Une vérité scientifique est-elle indépendante du temps ?

- Toute vérité scientifique est-elle « un acquis pour toujours » ?

- Le développement des sciences conduit-il à penser qu'il n'existe aucune vérité définitivement établie ?

- Y a-t-il une contradiction entre l'évolution des sciences et leur prétention à la vérité ?

- Y a-t-il contradiction entre la prétention des sciences à la vérité et le fait qu'elles ont une histoire ?

 

 

- La vérité dépend-elle de nous ?
- La vérité peut-elle être relative ?

- Admettre la relativité des vérités conduit-il à renoncer à toute idée de vérité ?

- La vérité est-elle relative à une culture ?
- Peut-on soutenir : « A chacun sa vérité » ?

- Peut-on accepter la formule : « à chacun sa vérité » ?

- Peut-on choisir sa vérité ?
- L'expression "c'est ma vérité" a-t-elle un sens ?

- « J'ai raison » - Que prétendons-nous affirmer par cette expression et dans quelle mesure son emploi est-il légitime ?

 

5. Le scepticisme

 

- Quelle idée le sceptique se fait-il de la vérité ?

- La diversité des opinions conduit-elle nécessairement au scepticisme ?
- Constater que la vérité change avec le temps doit-il incliner au scepticisme ?

 

V. Vérité et réalité

 

 

- La vérité est-elle différente de la réalité ?

- Y a-t-il une vérité des apparences ?

- Une fiction peut-elle être vraie ?

- L'imagination est-elle l'ennemie de la vérité ?

- Faut-il opposer le rêve à la réalité ?
- Peut-on dire qu'on n'a jamais raison contre les faits ?
- Peut-on avoir raison contre les faits ?

 

1. Vérité et expérience


- L'expérience est-elle source de vérité ?
- L'expérience immédiate est-elle source de vérité ?

 

2. La vérité est une illusion
 

VI. Vérité, savoir et erreur

 

1. Les obstacles à la vérité
 

- Le langage peut-il être un obstacle à la recherche de la vérité ?
- Quels sont les obstacles à la prise de conscience de la réalité ?
- Pourquoi la reconnaissance de la vérité rencontre-t-elle parfois des obstacles ?

- Commenter cette affirmation d'un philosophe : « les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ».
- L'imagination est-elle l'ennemie de la vérité ?
 
 
2. Vérité et erreur
 

- Dépend-il toujours de nous d'éviter l'erreur ?

- Qu'y a-t-il de plus facile : déceler des erreurs ou reconnaître des vérités ?

- La passion de la vérité peut-elle être source d'erreur ?

- L'erreur a-t-elle un rôle dans l'élaboration de la vérité ?

- Atteindre la vérité, est-ce nécessairement passer par l'erreur ?

- Avons-nous quelque chose à apprendre de nos erreurs ?

- Pourquoi l'homme se trompe-t-il ?

- Peut-on reconnaître le droit à l'erreur quand on a le souci de la vérité ?

- Que faut-il faire pour éviter l'erreur ?

- En quoi une illusion se distingue-t-elle d'une erreur ?

- Peut-on croire à ce qu'on sait ne pas être vrai ?
 

a. L'erreur est un mal

 
- Existe-t-il des erreurs profitables ?
- Comment comprendre l'expression "l'erreur est humaine" ?
- L'expression "l'erreur est humaine" signifie-t-elle une excuse, une constatation, une condamnation ?

 

3. Vérité et savoir/opinion

- La vérité s'enseigne-t-elle ?
- Est-il raisonnable de prétendre posséder la vérité ?

 

a. Savoir et ignorance


- Faut-il avoir peur du savoir ?

- L'ignorance est-elle parfois un bien ?

- Y a-t-il des degrés entre ignorer et savoir ?

- Y a-t-il un intermédiaire entre savoir et ignorer ?

- Pouvons-nous vivre dans l'ignorance ?
 

b. Croire et savoir ; vérité et croyance

 

- Croire et savoir.
- Croire, est-ce le contraire de savoir ?
- Croire, est-ce renoncer à savoir ?

- Entre croire et savoir, faut-il choisir ?
- Est-ce par amour de la vérité que l'homme recherche le savoir ?
- Entre croire et savoir, y a-t-il une différence de nature ?
- Faut-il croire pour savoir ?
- Le savoir exclut-il toute forme de croyance ?
- La foi dispense-t-elle de savoir ?

- Est-ce par ce qu'ils sont ignorants que les hommes ont des croyances ?
- Pour connaître, faut-il se détacher de ce que l'on croit ?
- Expliquez cette pensée d'un philosophe de notre temps : « Le pur sentir n'est pas sentir. Sentir c'est savoir qu'on sent, et savoir, c'est percevoir. »

c. L'opinion

 

- Y a-t-il une différence entre penser et avoir des opinions ?

- Peut-on justifier une opinion ?

- L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?

- De quelle vérité l'opinion est-elle capable ?

- La diversité des opinions rend-elle vaine la recherche de la vérité ?

- La diversité des opinions nous empêche-t-elle d'atteindre la vérité ?

- La diversité des opinions conduit-elle nécessairement au scepticisme ?

- Peut-on à la fois défendre la liberté de penser et disqualifier l'opinion ?

- Peut-on légitimer rationnellement ses opinions politiques ?

 

- Que vaut une preuve contre un préjugé ?
- Peut-on penser sans préjugés ?
- Peut-on penser sans préjuger ?
- Y a-t-il de bons préjugés ?
- Peut-on en finir avec les préjugés ?
- Sommes-nous en mesure de déceler nos propres préjugés et de nous en délivrer ?
- D'où vient la force des préjugés ?
- Comment distinguez-vous un jugement d'un préjugé ?

 

VII. Vérité et science
 

- La science a-t-elle le monopole de la vérité ?

 - La notion de vérité a-t-elle une signification en dehors des sciences ?

- La science relève-t-elle du seul désir de vérité ?

- Y a-t-il une contradiction entre l'évolution des sciences et leur prétention à la vérité ?

- Y a-t-il contradiction entre la prétention des sciences à la vérité et le fait qu'elles ont une histoire ?

- La recherche de la vérité explique-t-elle à elle seule l'histoire et le développement des sciences ?

- N'y a-t-il de vérités que dans la Science ?

- Y a-t-il un privilège de la vérité scientifique ?

- La connaissance scientifique peut-elle seule atteindre la vérité ?

- Les connaissances scientifiques sont-elles vraies ?

- Le développement des sciences conduit-il à penser qu'il n'existe aucune vérité définitivement établie ?

- Une vérité scientifique est-elle indépendante du temps ?

- Toute vérité scientifique est-elle « un acquis pour toujours » ?

- Les vérités scientifiques ne sont-elles que conventionnelles ?

- Qu'est-ce qui fait la vérité d'une idée scientifique ?

- Les sciences progressent-elles vers la vérité ?

- Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est scientifiquement prouvé ?

- Le développement des sciences est-il animé par une volonté de vérité ou par une volonté de puissance ?

- La découverte de la vérité peut-elle être le fait du hasard ?

 

VIII. La force de la vérité

 

- Est-ce la vérité qui confère la puissance, ou bien la puissance qui décide de la vérité ?

- Est-il de l'essence de la vérité d'être impuissante ?

- La vérité finit toujours par triompher - dit-on ; n'est-ce pas parce qu'on finit toujours par nommer « vérité » ce qui triomphe ?

- Suffit-il de dire la vérité pour convaincre ?

- Connaître la vérité, est-ce détenir un pouvoir ?
 

IX. La dimension morale de la vérité

 

1. Pourquoi rechercher la vérité ?

 

- La recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ?
- Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ?

- La vérité n'est-elle recherchée que pour les avantages qu'on en attend ?
- Le souci de vérité du savant et celui du philosophe s'alimentent-ils à la même source ?

- La recherche de la vérité peut-elle se confondre avec la recherche de la sécurité ?

- Pourquoi vouloir le vrai ?

- Peut-on ne pas vouloir le vrai ?

- Peut-on ne pas vouloir rechercher la vérité ?

- Peut-on être indifférent à la vérité ?

- Faut-il chercher la vérité à tous prix ?

- Pourquoi cherche-t-on à connaître ?

- Peut-on se permettre de rejeter l'idée de vérité ?
- L'homme cherche-t-il toujours à connaître la vérité ?

- Faut-il préférer la recherche du bonheur à la recherche de la vérité ?
- Faut-il préférer le bonheur à la vérité ?


a. Vérité et devoir

 

- Avons-nous le devoir de chercher la vérité ?
- Dire la vérité : en quel sens et pour qui est-ce un devoir ?
- La vérité est-elle un droit ou un devoir ?
- La révélation de la vérité est-elle un devoir ?
 

b. L'utilité de la vérité


- La vérité est-elle utile ?
- La vérité est-elle nécessairement utile ?
- Toute connaissance doit-elle être appréciée en fonction de son utilité ?

 

c. La valeur de la vérité
 

- La vérité est-elle une valeur ?
 

2. Désir et peur de la vérité
 

- Le savoir peut-il être source de plaisir ?

- Peut-on aimer la vérité ?
- Peut-on aimer la vérité sans la connaître ?
- Est-ce par amour de la vérité que l'homme recherche le savoir ?
- Peut-on se passionner pour la Vérité ?
- Peut-on dire que « les hommes aiment tellement la vérité qu'ils voudraient que ce qu'ils aiment soit vrai » ?
- L'amour de la vérité peut-il faire obstacle au jugement ?
- Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?
- Comment concilier l'amour de la vérité avec la difficulté de la définir et de respecter les obligations qu'elle entraîne ?
- Les hommes ont-ils peur de la vérité ?
- La vérité peut-elle engendrer la terreur ?
- Que pensez-vous de cette affirmation d'un auteur contemporain : « Un aliéné est un homme que la société n'a pas voulu entendre et qu'elle a voulu empêcher d'émettre d'insupportables vérités » ?
- Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ?
 

3. Faut-il dire la vérité ? Vérité et mensonge
 

- Toute vérité est-elle bonne à dire ?
- Peut-on avoir de bonnes raisons de ne pas dire la vérité ?
- Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?
- Dire la vérité : en quel sens et pour qui est-ce un devoir ?
- Peut-on se mentir à soi-même ?
- Comment expliquez-vous que l'on puisse se mentir à soi-même ?
- Comment comprendre cette affirmation d'un personnage de Camus : « Le mensonge n'est jamais innocent » ?
- Commenter cette affirmation d'un philosophe : « les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereuses que les mensonges ».
- La vérité est-elle un droit ou un devoir ?
- La révélation de la vérité est-elle un devoir ?
- A-t-on parfois le droit de mentir ?
- A-t-on le droit de se taire quand on connaît la vérité ?
- N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ?
La franchise est-elle au service de la vérité ?
 

4. Vérité et liberté
 

- La vérité est-elle contraignante ou libératrice ?µ
- En quel sens peut-on dire que la vérité est libératrice ?

- La vérité est-elle libératrice ?
- Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?
- L'esprit reste-t-il libre quand il se soumet au vrai ?
- Reconnaître le vrai, est-ce perdre sa liberté ?
- La raison rend-elle la vérité contraignante ?
- Le vrai peut quelquefois n'être pas vraisemblable. Pourquoi ?
- Peut-on choisir sa vérité ?
 

5. Vérité et tolérance
 

- La conviction d'avoir raison fait-elle obstacle au dialogue ?
- La tolérance implique-t-elle qu'on laisse les autres dans l'erreur ?

- La tolérance suppose-t-elle l'indifférence à la vérité ?

 

X. La vérité en rapport aux autres notions du programme
 

1. Art et vérité
 

- La fin de l'art est-elle la vérité ?
- L'art est-il dévoilement d'une vérité ?

- L'oeuvre d'art nous met-elle en présence d'une vérité impossible à atteindre par d'autres voies ?
- Faut-il séparer la beauté et la vérité ?

- Une oeuvre d'art peut-elle être plus vraie que son modèle ?

 

2. Vérité et religion
 

- Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ?
- Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?
 

3. Vérité et bonheur
 

- Faut-il préférer la recherche du bonheur à la recherche de la vérité ?
- Faut-il préférer le bonheur à la vérité ?
 

4. Vérité et culture
 

- La vérité est-elle relative à une culture ?

 

Retourner au programme des séries générales


Retourner au programme des séries technologiques


Date de création : 02/02/2006 @ 16:24
Dernière modification : 20/04/2014 @ 08:11
Catégorie :
Page lue 4103 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^