* *

Texte à méditer :  Je suis homme, et rien de ce qui est humain ne m'est étranger.   Terence
* *
Figures philosophiques

Espace élèves

Fermer Cours

Fermer Méthodologie

Fermer Classes préparatoires

Espace enseignants

Fermer Sujets de dissertation et textes

Fermer Elaboration des cours

Fermer Exercices philosophiques

Fermer Auteurs et oeuvres

Fermer Méthodologie

Fermer Ressources en ligne

Fermer Agrégation interne

Hors des sentiers battus
De l'état de nature à l'état de droit

  "La première chose à quoi chacun soit obligé de se résoudre s'il ne veut pas renoncer à tous les concepts du droit, est le principe suivant : il faut sortir de l'état de nature où chacun n'en fait qu'à sa tête et s'unir à tous les autres (avec lesquels on ne peut éviter d'entrer en rapport réciproque), pour se soumettre à une contrainte extérieure publiquement légale ; il faut donc s'engager dans un état où soit légalement fixé à chacun ce qui doit être reconnu pour sien et où cela lui revienne grâce à un pouvoir suffisamment fort (qui n'est pas le sien mais un pouvoir extérieur) ; chacun doit donc avant tout entrer dans un état civil. […]
  Un État est l'unification d'une multitude d'hommes sous des lois juridiques."

 

Kant, Doctrine du droit, Métaphysique des mœurs, II, 1795, § 44 et § 45, trad. A. Renaud, Paris, GF-Flammarion.

 

Retour au menu sur l'Etat


Date de création : 05/04/2014 @ 14:34
Dernière modification : 05/04/2014 @ 14:34
Catégorie :
Page lue 3797 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Un peu de musique
Contact - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^